Noir Blanc
Nigeria : Amélioration de la prise en charge des séropositifs grâce à l'IA

Nigeria : Amélioration de la prise en charge des séropositifs grâce à l'IA

il y a 2 mois | by: David Kodjani

En Afrique, la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH/sida contribue à maintenir la maladie hors de contrôle. Au Nigeria où près de 1,9 million de personnes sont séropositives, la technologie a démontré sa capacité à améliorer leur prise en charge.

L'Institut de virologie humaine du Nigeria (IHVN) et la healthtech Vantage Health Technologies ont révélé, ce jeudi 2 juin, leur collaboration avec succès sur un projet qui a permis de maintenir de nombreux patients séropositifs sous traitement le plus longtemps possible. 


Les deux partenaires ont réussi ce programme de rétention de patients grâce à l'intelligence artificielle et l'analyse de données qu’offre la plateforme de Vantage Health Technologies. Elle a fourni aux services de santé des informations personnalisées sur les patients séropositifs sous traitement.


Fonctionnement


Annika Lindorsson Krugel, responsable des solutions de Vantage Health Technologies, a expliqué que “la solution de rétention des patients est un modèle basé sur l'IA qui utilise les données de l'historique des patients pour prédire si les patients manqueront leur prochain rendez-vous à la clinique”. 


Une liste de ces patients à risque est remise au personnel clinique qui effectue diverses actions pour éviter qu’ils ratent un jour de traitement. Cela va de l’envoi de rappel par SMS, des appels aux visites à domicile pour ceux qui n'ont pas de téléphone. Des entretiens sont organisés pour apporter une aide psychologique à chaque patient à risque avant un rendez-vous à la clinique.


Pour Mercy Omozuafoh, la responsable du programme de soins et de soutien à l'IHVN, “le projet a démontré l'efficacité du suivi proactif des patients vivant avec le VIH (PVVIH) et nous a fait comprendre l'importance des interventions que nous mettons en œuvre”.


Grâce à l'intelligence artificielle, l'IHVN a été en mesure de prédire et d'influencer positivement le comportement des personnes à haut risque liées au VIH/sida. Le modèle prédictif a été déployé auprès d'environ 30 000 patients à l'hôpital général de Kudwa à Bwari dans le territoire de la capitale fédérale ; à l'hôpital spécialisé Dalhatu Araf à Lafia dans l'État de Nasarawa ; et à l'hôpital général d'Ahoada dans l'État de Rivers. 



Notons que selon l'estimation de l’Agence nationale de lutte contre le sida (NACA), entre 1,8 et 1,9 million de Nigérians vivent actuellement avec le VIH/SIDA. Parmi eux, 1,6 million sont déjà sous traitement.


Selon le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), l’un des enjeux de la lutte contre l'épidémie en Afrique demeure le maintien des personnes séropositives sous traitement durable. 


Lors du projet, l'IHVN et Vantage Health Technologies ont identifié la stigmatisation, les effets secondaires, les défis logistiques, les obstacles économiques et l'oubli comme les principaux obstacles à l'adhésion au traitement. Les deux partenaires ont également constaté que le soutien des soignants, des pairs et la compréhension de son statut aident les patients à surmonter ces obstacles.


Une fois encore, on note la capacité de la technologie à faire avancer des domaines importants pour l'humain. La santé n’est que l’un d’eux.