Noir Blanc
Les motos électriques et l'Afrique : Zoom sur Zembo

Les motos électriques et l'Afrique : Zoom sur Zembo

il y a 6 mois | by: David Kodjani

Zembo est une startup Ougandaise qui propose la location et la vente de motos-taxis électriques rechargeables sur un réseau de stations photovoltaïques.

Ce projet en faveur de la transition énergétique, lancé à Kampala, est soutenu par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) pour sa contribution à la mobilité durable.

En effet, près de 150 000 motos-taxis à moteur thermique circulent dans les rues de Kampala en Ouganda. La startup Zembo a donc décidé de renforcer les infrastructures énergétiques et routières tout en diminuant sa dépendance aux carburants fossiles.

Il permet notamment de mettre à disposition des chauffeurs, des motos électriques de qualité. Ces derniers deviennent alors propriétaires à des prix attractifs, et assurent leur maintenance. Le projet a également créé un réseau de stations de recharge permettant l’alimentation des véhicules en énergie propre, avec un règlement de type « Pay as You Go ». Il permet aussi d’optimiser la distribution et la gestion de l’énergie, à la fois sur le réseau et hors réseau.

Zembo est soutenue par l’Ademe, NDF-EEP Africa, le FFEM, la BPI et Bond’Innov. Aujourd’hui elle est à la tête  d’une flotte de plus d’une quarantaine de motos taxi. Elle a pour ambition d’accompagner la transition énergétique en proposant des véhicules  de « faible émission ».

En lançant cette innovation, la startup souhaite contribuer au développement économique et social, par l’augmentation des revenus des chauffeurs. Elle veut également favoriser la baisse du coût de l’énergie et la création d’emplois. A cela s’ajoute la  réduction des nuisances sur l’environnement. Ceci passe par la diminution des émissions de CO2 et de particules fines, en accordant une attention particulière au recyclage des batteries.

Le modèle porté par Zembo est réplicable dans tous les pays africains. Il pourrait être étendu dès 2025 à une dizaine de pays.

Lire aussi : Le Togo Lance L'IVAE (Initiative Villages Autonomes En Énergie)

A part l’Ouganda, d’autres pays de l’Afrique tentent d’innover le secteur du transport avec les moyens de déplacement électrique. 

Nous avons donc : 


  • Ampersand Rwanda Ltds qui est la première startup d’assemblage et de financement de motos électriques d'Afrique. La start-up rwandaise de mobilité ambitionne de fabriquer “des milliers de motos électriques” pour les rendre disponibles sur les marchés rwandais et kényan d’ici 2022.


  • M Auto, une usine d’assemblage de motos électriques et de triporteurs, va s’installer sur la plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) du Togo. Objectif, lancer la production de ces motos destinées au marché local, mais aussi aux pays de la région. Le fabricant annonce une capacité future de 1000 engins par jour.

  • Opibus, une société suédo-kényane, a conclu un partenariat avec le géant Uber pour favoriser la diffusion de motos électriques sur le continent africain. Uber et Opibus ont scellé leur partenariat visant à mettre en circulation, d'ici 2022, quelque 3 000 motos électriques uniques en Afrique. Les deux roues seront fournis par Opibus, en sa qualité de constructeur, tandis qu'Uber utilisera les motos et aidera son nouveau partenaire à renforcer sa production pour s'étendre un peu partout en Afrique.


Source : Ecofin, Republic Of Togo