Noir Blanc
Lancement d’une alliance mondiale pour mettre fin au sida chez les enfants d’ici 2030

Lancement d’une alliance mondiale pour mettre fin au sida chez les enfants d’ici 2030

il y a 7 jours | by: David Kodjani

Selon les données qui viennent d’être publiées dans le Rapport mondial actualisé sur le sida 2022 de l’ONUSIDA, seulement la moitié (52 %) des enfants vivant avec le VIH bénéficient du traitement salvateur disponible.

Afin de corriger cette disparité flagrante dans la riposte au sida, L’ONUSIDA, l’UNICEF et l’OMS ont mis en place une nouvelle alliance mondiale.


Elle veut faire en sorte que, d’ici à la fin de la décennie, plus aucun enfant vivant avec le VIH ne se voie refuser un traitement et afin d’empêcher que de nouveaux nourrissons ne soient infectés par le VIH.


La création de cette nouvelle Alliance mondiale a été annoncée par des personnalités de premier plan lors de la 24ème conférence internationale sur le sida qui a pris fin le 2 août dernier à Montréal au Canada.


Outre des institutions des Nations Unies, l’Alliance englobe des mouvements de la société civile, notamment le Global Network of People Living with HIV, les gouvernements nationaux des pays les plus touchés ainsi que des partenaires internationaux, notamment le PEPFAR et Le Fonds mondial


Douze pays ont également rejoint l’alliance au cours de la première phase : l’Afrique du Sud, l’Angola, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Mozambique, le Nigéria, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.



Lire aussi - Nigeria : Amélioration De La Prise En Charge Des Séropositifs Grâce À L'IA



L’Alliance a mené des consultations qui ont permis d’identifier quatre grands axes d’action collective :


  1. Combler les lacunes de la couverture thérapeutique pour les adolescentes et femmes enceintes et allaitantes et vivant avec le VIH et optimiser la continuité du traitement ;


  1. Prévenir et détecter de nouvelles infections à VIH chez les adolescentes et femmes enceintes et allaitantes ;


  1. Faire en sorte que le dépistage soit accessible et dispenser un traitement optimisé et des soins complets aux nourrissons, aux enfants et aux adolescents exposés au VIH ou vivant avec le VIH ;


  1. Agir face aux obstacles en matière de droits, d’égalité des genres et aux autres freins sociaux et structurels qui entravent l’accès aux services.


Les membres de l’Alliance sont tous d’avis que le défi peut être relevé en s’appuyant sur les partenariats.


Notons que sur le plan politique en Afrique, l’Alliance sera lancée au Nigéria à l’occasion d’une réunion ministérielle qui se tiendra en octobre 2022.