Noir Blanc
Covid19 / Conflit russo-ukrainien : L'économie du Ghana pourrait en souffrir selon la BAD

Covid19 / Conflit russo-ukrainien : L'économie du Ghana pourrait en souffrir selon la BAD

il y a 14 jours | by: David Kodjani

“Transformer le Ghana”. C’est le nom d’un rapport que la Banque africaine de développement a récemment publié. Il passe en revue le développement du pays au cours des dix dernières années (2012-2021).

Le Ghana a connu deux décennies de croissance régulière, mais l'impact de la pandémie de Covid-19 et du conflit russo-ukrainien pourrait peser sur les perspectives économiques, selon le rapport de 52 pages.



2012 - 2021, années florissantes


Le PIB par habitant du Ghana a augmenté de 2,3 % par an en moyenne entre 2012 et 2021, note le rapport, citant l'environnement politique stable du pays. La croissance du PIB réel a atteint en moyenne 5,2 % au cours de la même période, ce qui a permis au pays de se classer parmi les économies africaines à la croissance la plus rapide pendant plusieurs années. Ayant atteint le statut de revenu intermédiaire inférieur en 2010, la population vivant en dessous du seuil de pauvreté est passée de 24,2 % en 2012 à 10,7 % en 2021.


En ce qui concerne les High 5, le bilan de la Banque est impressionnant. Au cours de la période sous revue, 96 200 personnes ont eu accès à des connexions électriques, grâce à des projets financés par la Banque. 520 000 autres ont bénéficié d'améliorations dans l'agriculture. Environ 1,24 million de personnes ont bénéficié de meilleurs services de transport et 277 000 personnes ont eu accès à des approvisionnements en eau nouveaux ou améliorés, entre autres réalisations.



Les perspectives des années à venir


Pour l'avenir, les perspectives à moyen terme sont positives, l'économie devrait croître de 5,3 % en 2022 et de 5,1 % en 2023. Cela pourrait changer si la crise ukraino-russe se prolonge, selon le rapport. Il a déclaré que la pandémie de Covid-19 et la crise Ukraine-Russie ont accentué la nécessité d'une transformation structurelle, citant la baisse des ressources minérales.


Dans le même temps, la croissance démographique et les attentes sociales appellent à la création d'un nombre massif d'emplois, en particulier pour la population jeune en plein essor. Dans ce contexte, la diversification économique est primordiale, ainsi que la croissance inclusive, pour atténuer la vulnérabilité du pays aux chocs externes et renforcer la résilience.



Lire aussi : AfroAware : Point Sur Le Marché De L'emploi En Afrique / 2022


L'insertion Des Jeunes Sur Le Marché Du Travail En Afrique De L'ouest



La nouvelle décennie, dont le début a été marqué par la pandémie de Covid-19 et la crise ukraino-russe, mettra à l'épreuve la résilience du pays et l'inclusivité avec laquelle le Ghana poursuit son développement économique et social, selon le rapport.



Le Ghana et la BAD


Le Ghana et la BAD sont partenaires depuis 1973, date à laquelle la Banque a approuvé son premier projet d'appui au secteur rizicole. Depuis lors, la Banque a approuvé 127 projets d'une valeur de 4,1 milliards de dollars. Les projets se sont concentrés sur l'agriculture et les transports, qui représentent ensemble plus de 50 % des investissements de la Banque au Ghana.


Le portefeuille actif actuel au Ghana comprend 18 opérations avec un engagement total de 751,5 millions de dollars dans divers secteurs. Le secteur des transports est le principal bénéficiaire avec 42 % du total des engagements, suivi de l'agriculture (23 %), le reste allant à des secteurs tels que l'électricité, l'approvisionnement en eau et l'assainissement.


L'actuel document de stratégie pays de la Banque pour le Ghana couvrant la période 2019-2023 soutient les objectifs de développement du pays en matière de création d'emplois, d'inclusivité économique et de stabilité macroéconomique grâce à l'industrialisation.



Source : Ghana Talks  Business